Soirée de clôture

Concert live et création visuelle

Pour clore cette édition un peu particulière, la musique électronique et l’art plastique seront à l’honneur avec un live d’Arapaïma qui vous emmèneront dans un univers fantasmagorique. Jeux lumineux Na/Da.

27/03 20h

Arapaïma

Arapaïma livre un son expérimental à la fois profond et futuriste, à mi-chemin entre l’ambient, le downtempo et la dreampop. S’il se pose en émule du big beat avec une frénésie incandescente puisée dans le rock, il se montre aussi en émissaire du son scintillant, clé de voûte d’atmosphères mélancoliques. Les deux fusionnés sont la promesse d’une rêverie voyageuse vers des contrées exotiques, de la forêt tropicale d’Amérique du sud en passant par les paisibles sentiers japonais et les paradis insulaires, jusqu’aux confins de l’univers.
Alchimiste des sonorités oniriques, ARAPAïMA enfile sur scène sa paire de lunettes steampunk « mouche » et peint l’équilibre né d’une délicatesse d’homme-orchestre (basse, ukulélé, glockenspiel, kalimba, percussions, clavier, pads…), pour un live set qui se veut conteur d’histoires.

NaDa

De l’atelier à la performance, d’un medium à l’autre, L’artiste plasticienne questionne sans cesse les codes narratifs et les barrières entre disciplines. Jouant avec les supports, les couleurs et la perception visuelle pour toucher ce qu’il y a de sensible en nous, NaDa expérimente des formes nouvelles à chaque projet: dessin, rétroprojection live, installations…

Elle a notamment été à l’origine de projets hybrides, comme Suspend’s/Azimut (Projection sur danse verticale avec la compagnie 9.81 & In senso), Orange modulaire ( duo audio/visuel avec Thomas Bigot) ou encore VSRK (duo projection/vidéo modulée avec Reno Menat). A l’occasion du Printemps des poètes 2021, venez découvrir la captation d’une de ses surprenantes créations plastique!